Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Traduction Translation

 

Flux RSS

RSS

Qui est en ligne

Il y a actuellement 1 invité en ligne

Partenaires

Liens partenaires
  BALALAIKA PROduction www.balalaika.pro
Micha Tcherkassky balalaika www.micha.paris
Ensemble Balalaika www.balalaika.eu
Micha Tcherkassky sur facebook
BALALAIKA PROduction sur facebook
Balalaika.fr sur youtube
Balalaika.fr sur facebook
Cabaret Russe cabaret-russe.fr
Spectacles Russes spectacles-russes.fr
Concert Classique concert-classique.fr
Trio Russalka russalka.fr
Ballet Kalinka spectacle-russe.fr
Nuits Blanches www.nuits-blanches.pro
Balalaïka Trio balalaika-trio.com
Quatuor Baïkal musiquerusse.fr

Les Luthiers Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Micha Tcherkassky   
15-11-2007

Beaucoup de luthiers fabriquent des instruments traditionnels russes principalement en Russie mais aussi à travers le monde, voici une séléction de luthiers "historiques" et de luthiers encore en activité.

Semion Nalimov
Semion Nalimov (1857-1916)
Семён Налимов

Charpentier et menuisier de talent devenu luthier, a réalisé environ 170 balalaïkas à partir de 1890 en collaboration avec Vassili Andreev à Saint-Petersbourg.
Ses instruments sont considérés comme faisant parti des meilleurs, surnommés les "Stradivarius des balalaïkas".
Les plus grands jouent sur ces instruments : Pavel Netcheporenko, Anatoly Tikhonov, Oleg Gloukhov...
JSN ImageShow - Joomla 1.5 extension (component, module) by JoomlaShine.com
 

JSN ImageShow - Joomla 1.5 extension (component, module) by JoomlaShine.com
 
Marc Alexandrovitch Koupfer (1920-1993)
Марк Александрович Купфер

Ingénieur en chef responsable des hélicoptères de l'armée Rouge Soviétique à Moscou, il avait pour passe-temps l'ébénisterie. Valery Zajiguine le convainc dans les années 80 de réaliser une balalaïka, après 2 tentatives infructueuses la troisième est un chef-d'oeuvre.
Il a réalisé dans sa vie au total 16 balalaika primas jouées par les plus grands : Valery Zajiguine, Alexandre Danilov, Andrey Gorbatchev, Vladimir Boldyrev, Evgueny Chabaline, Igor Cenine...
Il a su faire évoluer les canons établis en introduisant des matériaux modernes : acier inusable pour les frettes, protège-table en plexiglas.
Ces instruments sont considérés comme modernes alliant la puissance sonore, une qualité de son exceptionnelle et une facilité de jeu exemplaire.
Micha Tcherkassky joue sur la n°12 (1991).
Logo Koupfer

Valery Prilipko
Valery Prilipko
Валерий Прилипко

Un rare exemple de luthier-musicien professionnel, il a fini le conservatoire d'Ekaterinbourg spécialité balalaïka et a entamé une carrière de luthier très prolifique : il a déjà réalisé plus de 250 balalaïkas.
Il a émigré avec sa famille en France en 1990 pour s'installer ensuite à Crémone en Italie pour étudier la lutherie des violons et violoncelles avec succès puisqu'il devient lauréat de nombreux prix internationaux.
Il se partage maintenant entre l'Italie et l'Allemagne et entre la lutherie et la musique; il vient d'enregistrer un disque.
Ses instruments ont la particularité d'être sobres sans ornement, avec un son puissant et faciles à jouer.
Balalaika Prilipko
Balalaika Norwood
Thomas Norwood

Américain d'origine vivant à Paris, initialement luthier de guitare et de vielles à roue, s'est interressé à la balalaïka à une époque où il n'y avait pas de luthier spécialisé dans la balalaïka à Paris. Il est naturellement devenu le "médecin" des balalaïkas parisiennes.
Il a réalisé pour le moment une vingtaine d'instruments de qualité à la facture très soignée, a participé à un concours d'instruments traditionnels russes à Moscou fin 2004 où il a été remarqué. Il est considéré comme l'un des meilleurs luthiers de balalaïka hors Russie.
En 2008 il réalise une balalaika inspiré par la balalaika du luthier Mark Alexandrovitch Koupfer (n°12) appartenant à Micha Tcherkassky, qui est une indéniable réussite. Quelques photos de cette balalaika.
 Thomas Norwwod

Valery Grebenikov
Valery Grebennikov
Валерий Гребеников

Luthier vivant à Moscou, a fait le conservatoire Gnessine spécialité balalaïka dans la classe de P. Netcheporenko. Très actif dans le domaine musical russe puisqu'il organise un festival de musique et un concours de lutherie tous les deux ans à Moscou. Dont il a remporté la première édition. Il est le luthier de l'Institut Gnessine à Moscou.
Balalaika Grebenikov

Gerth balalaika

Andreas Gerth

Luthier allemand vivant à Berlin, sa rencontre avec la balalaika se fait à 12 ans, à partir de là sa passion pour l'instrument n'a céssé de grandir. Il a fait des études de mécanicien, a parcouru le monde pendant 4 ans dont l'Australie, la nouvelle-Zélande, les Etats-unis, la Russie où il a fait connaissance d'Alexandre Chalov, Mikhail Rojkov, Mikhail Danilov et bien d'autres. Autodidacte dans la lutherie des balalaikas et des guitares, a appris seul à jouer de la balalaika. Il a construit à ce jour plus de 50 balalaikas.

Gerth



Commentaires (5)Add Comment
...
Ecrit par B.Krzyzek, 19 décembre 2008
Bonjour,je suis balalaikiste semi-autodidacte,je joue de la balalaika depuis plus de 30 ans sur deux instruments probablement de type Nalimov.En effet,bien qu'il s'agit d'instruments de lutherie,je n'en connais pas la provenance exacte étant donné que les étiquettes intérieures ont été visiblement arrachées.L'un des ces instruments est assez atypique et présente une couleurs très sombre de type brun-foncé auburn et d'une taille légèrement inférieure aux balalaikas habituelles,le manche étant très fin et facile de jeu.L'autre instrument d'aspect classique est malheureusement très abimé,mais possedait l'Ãpoque un son trɃs chaud avec un que je n'ai jamais retrouvȃ sur aucune des nombreuses balalaikas que j'ai essayɃ;sa particularitɃ est d'avoir une table d'harmonie extrɃment fine.J'ai essayʃ des instruments ordinaires Ƀ sept faces qui me convenaient mieux au niveau du feeling;j'ai donc ma curiosité attisée par ces fameuses balalaikas de type koupfer que j'aimerais un jour essayer.Je ne joue plus professionnellement mais ce sacré virus de la balalaika que beaucoup doivent connaitre n'est pas prêt me quitter.Il faut dire que pour jouer de cet instrument il faut presque avoir des dispositions psychologiques spÃciales qui se rapprochent irrɃsistiblement,au niveau du tempɃrament,des violonistes.Il est possible que je mette ultʃrieurement un instrument en vente dans la mesure d'en acquɃrir un autre de type koupfer.Je suis assez ɃtonnɃ de l'ɃlɃgance des balalaikas exposɃes sur le site de monsieur Andreas Gerth;si certaines personnes frɃquentant ce site ont pu en essayer je serais curieux d'avoir leurs impressions. Merci
...
Ecrit par Micha Tcherkassky, 19 décembre 2008
Bonjour,
Vous serait-il possible de m'envoyer ( Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir ) des photos recto-verso des balalaikas dont vous parlez, je pourrais ainsi en faire profiter tout le monde en les mettant dans la galerie photo.
Les balalaikas de M. Andreas Gerth sont incontestablement des réussites, travail de lutherie tres soigné, son tres agréable. Le seul reproche qu'on peut leur faire c'est un léger manque de puissance sonore, mais ce reproche peut être fait beaucoup de balalaika... Andreas Gerth s'est inspirà d'une balalaika Nalimov pour crɃer les siennes.
En fait, actuellement deux philosophies de balalaika coexistent : les Nalimov et les Koupfer. Il faut essayer ces instruments pour se determiner.
Le luthier parisien Thomas Norwood qui faisait des balalaikas d'inspiration Nalimov, maintenant fait des balalaikas d'inspiration Koupfer (voir article). C'est le cas de plusieurs luthiers russes aussi. On peut dire que c'est actuellement la tendance. Pour information dans les vidɃos du concert de Valery Zajiguine rɃservɃes aux membres, il joue avec la balalaika Koupfer nɂ3 qui est la premiere balalaika de Marc Koupfer "jouable", vous pouvez vous faire une idЃe du son. Sur mes vidɃos je joue avec la nɂ12.
...
Ecrit par Benkrzy, 27 juillet 2010
Bonjour monsieur Tcherkassky,j'aurais aimé avoir votre opinion sur l'utilisation du médiator en cuir chez certains balalaikistes.Bien que jouant main nue,Il m'arrive de temps à autre d'en utiliser afin de soulager les doigts,soit pour varier la technique,mais ceux que j'ai confectionnés moi-même ne rendents pas un son très harmonieux,ce ajouté d'une fausse impression de puissance sonore.Existe t'il un matériaux,ou certains cuirs appropriés pour cela? Merci
...
Ecrit par Micha Tcherkassky, 28 juillet 2010
Bonjour,
Les médiators en cuirs sont réservés aux secundas, altos, basses et contrebasses. La balalaika prima est joué habituellement au doigt ce qui la rend si intéressante. Je n'ai pas d'expérience sur de tels médiators, mais les seuls musiciens que je connais jouant une prima avec un médiator jouent avec un médiator dur, soit en plastique soit en écaille.
...
Ecrit par Benkrzy, 10 août 2010
Je vous remercie,à propos de médiator dur j'ai un jour emprunté les crochets de doigts d'un ami musicien,vous savez ces crochets en nylon utilisés les joueurs de banjo,sur la balalaika ça donne un résultat assez surprenant à partir du moment où l'on parvient à ne pas les faire tomber..lol . Sinon comme vous dites rien ne remplace la finesse et la beauté expressive du jeux à main nue.

Ecrivez un commentaire
quote
bold
italicize
underline
strike
url
image
quote
quote
Smiley
Smiley
Smiley
Smiley
Smiley
Smiley
Smiley
Smiley
Smiley
Smiley
Smiley
Smiley

busy
 
Reproduction et utilisation de tout ou partie du site Balalaika.fr à usage professionnel ou duplication sur tout support, sites internet, blogs persos libre d'accès, payants ou commerciaux interdites sans autorisation préalable des auteurs
© 2005-2017 Balalaika.fr - Réalisé par Micha Tcherkassky powered by Malex. Site optimisé pour Mozilla Firefox 2 et pour Internet Explorer 7 en 1024x768 et plus